COMICS
Coups de cœur du libraire

Boy oh boy ! La conclusion tant attendue de Magic Order (Mark Millar et Olivier Coipel) vient tout juste de débarquer, et quelle(s) surprise(s). Si la dernière page du numéro précédent avait été une énorme révélation (l’identité de l’assassin masqué à la solde de Mme Albany), c’est tout cet ultime épisode qui va de révélations en révélations. Sans oublier Superman #8 et la suite du récit de Jon Kent, Flash #64 qui poursuit le cross-over entamé avec Batman #64.

Magic Order #6 - Mark Millar et Olivier Coipel

La saga fantastique et magique de Millar et Coipel tire ici sa révérence .. enfin, jusqu’à son retour (et oui, un second livre est prévu. Mais comme souvent avec Millar, la question est de savoir pour quand). Avec un Olivier Coipel en forme, qui manie aussi bien les gros plans (les yeux écarquillés de Mme Albany) que les plans larges, Mark Millar nous offre un numéro spectaculaire, tout en révélations de choc et en retournement de situation. La jeune femme rebelle du premier numéro qu’était Cordelia a bien changé, et si j’ai mis du temps à m’apercevoir qu’elle était le véritable personnage principal de cette histoire, celle grâce à laquelle tout allait changer, je ne m’en veux pas de cette méprise. Sa maîtrise de la magie du Millarworld est à nulle autre pareil, et nul doute que la suite (si jamais elle arrive) lui réservera une autre aventure digne de celle-ci.

Superman #8 - Bendis, Peterson et Reis

Le récit de Jon continue, sur ses aventures « d’un été » passées avec son grand-père dans l’espace. Cependant on est encore loin de LA grosse révélation, à savoir pourquoi (et comment) Jon pense-t-il que son grand-père est fou à lier. Si la dernière page m’a scotché au canapé (pour les spécialistes, évitez de regarder la dernière page du comic-book avant de l’acheter), c’est surtout les pages dessinées par Ivan Reis qui m’ont plu, et particulièrement la double page montrant Superman aux prises avec un (autre) méchant. Fou de rage de n’avoir pu voir son fils grandir, Superman déchaîne sa colère et sa rage sur le (pauvre) individu qui lui fait face. C’est tellement rare, et tellement jouissif, de voir Superman se lacher ! Comme nous, il peut être en colère, mais à la différence des humains que nous sommes, Superman ne se contente pas d’un punching ball pour se délivrer de sa colère. Il a besoin de frapper plus fort, d’éclater des astéroïdes, de pulvériser des planètes à mains nues ! La fureur de Superman l’humanise, et – moins subtilement que dans Heroes in CrisisBendis le met à notre niveau.

Flash #64 - Williamson et Sandoval

La suite de The Price, tie-in de Heres in Crisis, se déroule cette semaine dans Flash. Faisant aussi bien le lien entre l’événement HiC, les séries Flash et Batman, on sent planer l’ombre de Tom King sur ce numéro (notamment dans les doubles pensées de Flash et Batman). Loin d’être aussi surprenant que l’épisode précédent – épisode introductif – celui-ci est une bonne suite, qui donne agréablement envie de découvrir le reste de l’histoire.

Sans oublier, sous la bannière de la Maison des Idées, Avengers : No Road Home et bien sûr, mon chouchou des séries X, Mr & Ms X par Thompson et le talentueux Bazaldua, sans qui la série ne serait pas si plaisante. Et sans oublier, surtout, LA sortie de la semaine, dont je vais ai si souvent parlé en fascicule et qui pointe enfin le bout de son nez (pile pour la Saint Valentin me direz-vous .. peut-être ?!), je veux bien sûr parler de MISTER MIRACLE par Tom King et Mitch Gerads !!!

Mathieu Guitonneau

Libraire spécialisé

EN RELATION AVEC VOTRE ARTICLE

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER


Coups de cœur des libraires

Coups de cœur du libraire

Amazing Spider-Man #800