COMICS
Terry Dodson en dédicace à Album

Terry Dodson est un artiste de comic-book américain, surtout connu pour ses couvertures de personnages féminins représentés dans des poses assez lascives. Cependant, il n’adopte pas les canons très élancés d’un J. Scott Campbell, ou les physiques beaucoup plus musclés et trapus d’un Frank Cho. Le style de Dodson peut ainsi être vu comme le chaînon manquant entre Campbell et Cho. Ses dessins sont la plupart du temps encrés par son épouse, Rachel Dodson (encreur et coloriste).

L’artiste sera en dédicace exclusive à Album Comics le jeudi 25 octobre, mais vous pourrez aussi le retrouvez sur le stand d’Album Comics/MCM à la Comic Con de Paris.

Terry Dodson a commencé sa carrière d’artiste de comic-book chez Revolutionnary Comics (éditeur spécialisé dans les histoires non-officielles et non-autorisées de stars de la musique ou de catch, qui a mis la clé sous la porte en 1994). Il y dessinait la série flagship de l’éditeur, Rock’N’Roll comics. Le public visé était clairement masculin, et adulte, avec des scènes évidentes de nudité, d’usage de drogues, de violence … L’artiste finit par quitter l’éditeur pour rejoindre en 1993 Malibu Comics (éditeur qui a connu ses heures de gloire dans les années 1990, avec les lancements d’Image et de Valiant ; il a été racheté en 1994 par Marvel) et sa nouvelle ligne éditoriale, Ultraverse. Pour l’occasion, il a co-créé le personnage de Mantra avec l’auteur Mike W. Barr.

En 1996, Terry Dodson rejoint Marvel, pour plusieurs années intercoupées avec deux ans chez DC Comics. Il dessine pour l’occasion la mini-série de quatre épisodes consacrée à Storm (avec Warren Ellis au scénario) ; plus tard la même année, la même équipe créative lance la mini-série en trois épisodes Pryde and Wisdom (consacrée comme on peut s’y attendre aux membres d’Excalibur Kitty Pryde et Pete Wisdom). C’est en 1998 qu’il obtient le poste d’artiste pour la série Generation X, qu’il dessinera jusqu’en 2000 (#38 à #60).

Mais en 2000, patatras ! Terry Dodson quitte la Maison des Idées pour rejoindre la Distinguée Concurrence et Harley Quinn, la première série consacrée à la « fiancée du Joker ». Le personnage, créé pour la série d’animation Batman par Paul Dini et Bruce Timm, a rencontré un tel succès que l’éditeur a décidé de l’intérgrer à son univers comics – on retrouve le même principe pour le personnage de X-23 chez Marvel.

Justement, en parlant de Marvel, Terry Dodson y revient rapidement. En 2003, il se retrouve embauché avec Mark Millar pour raconter Trouble, l’histoire du passé de Ben et Richard Parker rencontrant May et Mary. Comic-book controversé (May serait la véritable mère de Peter Parker, mais aurait confié son fils aux soins de sa meilleure amie Mary), il a depuis longtemps été effacé de la continuité Marvel. Entre 2009 et 2010, il alterne avec Greg Land comme artiste sur la série Uncanny X-Men, flagship des titres X et de l’éditeur.

Ses derniers travaux d’intérieur ont été faits pour l’éditeur français Glénat : Red Skin (avec Xavier Dorison), et Léia, mini-série lancée par Marvel en 2015. Depuis, Terry Dodson a essentiellement produit des couvertures pour Marvel (Generation X, Mr & Ms X) et DC Comics (Justice League Odyssey).

Mathieu Guitonneau

Libraire spécialisé Album

EN RELATION AVEC VOTRE ARTICLE

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER


Batman : Damned et le Black Label DC

Coups de cœur du libraire

Coups de cœur des libraires