COMICS
Le retour d'Uncanny X-Men

Uncanny X-Men revient ! En Novembre ! Ne manquez surtout pas la renaissance tant attendue du flagship X de Marvel le 14 novembre, avec une gigantesque saga hebdomadaire en dix parties : Disassembled. Pour cela, Marvel a fait appel à ses meilleurs scénaristes mutants : Ed Brisson, Matthew Rosenberg et Kelly Thompson, ainsi qu’aux artistes Mahmud Asrar, R.B. Silva, Yildiray Cinar et Pere Perez. Mais en attendant, parcourez avec nous l’histoire des mutants les plus célèbres de la maison des idées.

UNCANNY X-MEN 1

7,99 €

Plus de stock

Les origines d'Uncanny X-Men

En septembre 1963 paraît le premier numéro de X-Men (titre original d’Uncanny X-Men), série de comic-book mettant en scène des héros un peu particuliers : des adolescents munis d’un gène X leur conférant des pouvoirs exceptionnels. Guidés par le professeur Charles Xavier, télépathe le plus puissant au monde, le but des X-Men est de participer à la bonne entente entre humains (homo sapiens) et mutants (homo superior). On compte dans leur rang Scott Summers, le leader Cyclops, Jean Grey alias Marvel Girl (la seule fille de l’équipe originale), Robert « Bobby » Drake, l’homme de glace Iceberg, le riche héritier Warren Worthington III plus connu sous le nom d’Angel, et enfin le très savant Hank McCoy, le Fauve.

Leur tâche ne sera pas aisée. De nombreux obstacles se dressent sur le chemin de la paix, entre les mutants pro-mutants comme Magnéto, les humains pro-humains tels que la Ligue des Sapiens, et les tenants de la survie du plus fort comme Apocalypse.

Malheureusement, le succès n’est pas au rendez-vous et, dès 1970 Marvel ne propose plus que des rééditions des X-Men. Ainsi, les épisodes #67 à #93 sont des reprints, et non des histoires originales.

L'apogée des mutants

La renaissance des X-Men survient en mai 1975 avec la publication de Giant Size X-Men (Wein et Cockrum). Adieu l’équipe d’origine, et bonjour Wolverine, Tornade, Diablo et Colossus. Les mutants parmi les plus célèbres de la franchise ne sont pas issus de l’esprit de Stan Lee et de Jack Kirby, mais bien de Wein et Cockrum. Dès le numéro suivant (X-Men #94), Chris Claremont arrive au scénario des X-Men. Il est rejoint avec X-Men #108 par John Byrne … et l’histoire s’écrit ainsi. Le désormais légendaire duo ClaremontByrne co-scénarise les aventures des mutants, créant ainsi des pans entiers de l’Histoire des comics avec des sagas aussi mythiques que la Saga du Phoenix Noir et Days of the Future Past. Leur collaboration permit aux ventes de la série d’exploser, et de continuer à progresser même après le départ de Byrne. Des personnages tels que Kitty Pride, Rachel Summers et Emma Frost proviennent tout droit du génie de ces deux artistes.

Les années 90 et les séries dérivées

Chris Claremont occupe le poste de scénariste pour Uncanny X-Men jusqu’en 1991, année lors de laquelle il lance avec Jim Lee X-Men #1, une nouvelle série X-Men! La première nouvelle série X-Men depuis 1963 : le succès est foudroyant, et l’épisode s’écoule à plus de 8 millions d’exemplaires à travers le monde, propulsant X-Men #1 au rang de comic-book le plus vendu de tous les temps. En près de 16 ans, Claremont a développé les rangs des mutants et leur monde, créant au passage des personnages aussi iconiques que Mister Sinister, Gambit ou encore Dent-de-Sabre (Sabretooth).

Les années 1990 voient également les séries dérivées pulluler : X-Factor, X-Force, New Mutants, Excalibur, sans oublier les mini-séries et séries dédiées à des personnages en particulier comme Wolverine, Cable, Iceman … bref les années 1990, avec leur design bien particulier (personnages au corps musculeux surarmés de guns énormes) constituent un paradis (pas toujours de très bon goût) pour les fans de mutants.

La fin des mutants ?

2005 et House of M marquent le début de la fin (supposée) pour les mutants. Leur nombre diminue drastiquement, passant de plusieurs millions au nombre symbolique de 198. Plusieurs années passent ainsi, lors desquelles la lutte pour la survie devient littérale. Sans aucun nouveau mutant à l’horizon, leur extinction n’est qu’une question de minute. Ajoutez à cela l’empoisonnement par les brumes terrigènes de 2016, et les fans des mutants ont toutes les raisons de croire que la Maison des Idées veut se débarrasser de leur autrefois glorieuse franchise au profit des Inhumains, tout cela à cause d’un conflit de studios cinématographique.

Une ResurreXion

Toutes ces spéculations prirent fin avec ResurrXion. Au printemps 2017, Marvel a revitalisé ses séries mutantes et inhumaines, arrêtant Extraordinary X-Men, All New X-Men et Uncanny Inhumans avec un événement dont seule la Maison des idées a le secret : Inhumans vs X-Men (IvX). Si les Inhumains s’exilaient dans l’espace à la recherche de leurs origines dans Royals, les X-Men prenaient place à New-York, au coeur de Central Park pour devenir les héros que leurs pouvoirs les destinaient à être : X-Men Gold et X-Men Blue. Les séries Jean Grey et Iceman ont suivi, ainsi qu’une consacrée à Black Bolt (qui fut nommée aux Eisner Awards). La liste des color-themed séries continua avec X-Men Red, dirigée par la véritable Jean Grey revenue d’entre les morts après Phoenix Resurrection. Mais la fin est proche de ces délires colorés, et la véritable série X-Men revient en force cet automne : Uncanny X-Men !

 

Mathieu Guitonneau

Libraire spécialisé Album

EN RELATION AVEC VOTRE ARTICLE

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER


Ant-Man et la Guêpe

Coups de cœur des libraires

Une journée avec Jim Lee