COMICS
Coups de cœur du libraire

On l’attendait depuis son annonce, quelques mois plus tôt. Je ne parle pas encore d’Uncanny X-Men -qui sortira en grande pompe la semaine prochaine – mais d’un titre chez la Distinguée Concurrence, écrit par l’un des grands auteurs contemporains (qui justement a fait les beaux jours des X-Men dans les années 2000) : the Green Lantern par Grant Morrison.

The Green Lantern #1 - Grant Morrison et Liam Sharp

Morrison nous l’avait promis. Exit les guerres intergalaxtiques, adieu Yellow, Purple and Indigo Corps. Hal Jordan, membre du Green Lantern Corp, est un policier, un agent de l’ordre de l’univers. Et c’est exactement ce retour au source qu’effectue l’auteur écossais.Cela fait quelques temps que je n’ai pas lu attentivement les aventures d’Hal Jordan – depuis le départ de Geoff Johns en fait (oui, j’ai abandonné Green Lantern quand Venditti a repris le flambeau il y a quelques années) mais cela ne m’a pas empêché de pouvoir comprendre ce premier épisode de The Green Lantern. Comme la plupart des #1, il est conçu pour attirer de nouveaux lecteurs, tout en conservant l’ancien lectorat. Plaire aux deux est parfois difficile – les anciens lecteurs trouvant qu’on les prend pour des machines à frics tellement les relaunch et autres reboot sont fréquents, les nouveaux lecteurs pensant qu’il suffit de prendre un #1 pour commencer sans aucune connaissance préalable – mais Grant Morrison y arrive très bien. L’histoire, très classique, est celle de malfrats aliens arrêtés par l’un des Green Lantern. Jusqu’ici rien de foncièrement intéressant, jusqu’à l’arrivée de Hal Jordan. Héros toujours prêt à sauver l’univers, parfois malgré ses Gardiens, le Green Lantern n’hésite pas à foncer au cœur de l’espace et mettre sa vie en danger.

Liam Sharp, le dessinateur, semble en petite forme – ses dessins étaient beaucoup plus détaillés et plaisants dans sa récente mini-série the Brave and the Bold. Malgré cela, ce #1 dégage une atmosphère de renouveau teinté d’hommage à l’ancien (notamment un clin d’oeil affirmé aux origines d’Hal Jordan). Nouveaux et anciens lecteurs y prendront beaucoup de plaisir à n’en pas douter.

Mathieu Guitonneau

Libraire spécialisé Album comics

EN RELATION AVEC VOTRE ARTICLE

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER


Discussion avec Joe Benitez

Coups de cœur du libraire

Coups de cœur du libraire