COMICS
Coups de cœur du libraire

Et non, vous ne rêvez pas. Si la semaine dernière était on ne peut plus classique pour mon coup de coeur – Batman #57 par Tom King, aujourd’hui rien ne va plus. Ce n’est plus l’homme chauve-souris dont je vais vous parler, mais bien de l’Homme de Fer. L’orphelin de Gotham laisse sa place au dernier survivant de Krypton. Batman cède le pas devant Action Comics, par Brian Michael Bendis et Ryan Sook.

Action Comics #1004 - Brian Michael Bendis et Ryan Sook

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut dire que je suis fan de Superman. Si j’ai apprécié les premiers runs du personnage par Peter Tomasi et Patrick Gleason pour le relaunch Rebirth, on ne peut pas en dire autant d’Action Comics. Mises à part certaines histoires d’Action Comics #1000 – en particulier celle de Tom King et de Clay Mann – aucun épisode en particulier ne m’avait touché. Jusqu’à celui-ci. Le principal intérêt de cet épisode est pour moi l’intrigue que développe Bendis autour du couple Superman-Loïs Lane. Vous l’aurez compris je pense, je n’ai que faire de la destruction de Krypton par un énorme monstre, ou des combats titanesques que mène Superman. Ce qui me fait apprécier un comic-book, c’est davantage l’approche humaine des personnages – malgré leurs pouvoirs phénoménaux. C’est l’angle d’approche qui me fait chaque semaine adorer Batman, et c’est ce qui me fait apprécier cet Action Comics #1004.

Comment être un couple normal alors qu’on est Superman et Loïs Lane ? Alors qu’on s’appelle Clark Kent et Loïs Lane, plutôt C’est la délicate question que pose Bendis dans cet épisode qui éclaire sur la situation de la relation amoureuse de nos deux héros. Loïs, revenue de son voyage dans l’espace d’avec son fils et son beau-père, n’est pas rentrée à Métropolis retrouvée son mari. Elle s’est réfiguée à Chicago … pour écrire un livre, et prendre du temps pour elle. Sauf que Clark, sans elle, est perdu? Il a beau être le super-héros le plus puissant de la Terre, sans la femme qu’il aime, il n’est plus lui-même. Après tout, l’adage ne dit-il pas que derrière chaque grand homme se cache une femme?

C’était peut-être pour ne pas se trouver dans son ombre, encore une fois, que Loïs a préféré se cacher à Chicago. Pour la première fois depuis longtemps, elle n’avait pas à être une épouse, ou une mère. Elle pouvait être la femme, la journaliste qu’elle était avant de connaître Clark. Avant de tomber amoureuse. Si cela pourrait sentir le rousi pour le super-couple, n’oublions pas de qui nous parlons. Il est peu probable que Bendis les fasse passer à travers l’épisode douloureux du divorce.

Action Comics #1004 est le premier numéro de Bendis chez DC que je lis avec un plaisir non dissimulé. Clark/Superman a toujours autant besoin de Loïs, plus qu’elle ne le suppose, alors qu’elle-même a besoin d’un temps pour se retrouver, et écrire. C’est sans doute ce qui fait la force du super-couple : être capable de s’éloigner quelques temps, pour mieux se retrouver ensuite.Ajoutez à cela des dessins de Ryan Sook, et un petit clin d’oeil à la variant cover d’Heroes in Crisis #1 (la mort de Superman) glissé à l’intérieur d’Action Comics #1004, et vous comprendrez pourquoi cet épisode est mon coup de coeur de la semaine.

 

Mathieu Guitonneau

Libraire spécialisé Album

EN RELATION AVEC VOTRE ARTICLE

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER


Coups de cœur du libraire

Coups de cœur des libraires

Coups de cœur des libraires