Coups de coeur du libraire

Chers lecteurs, vous allez être gâtés cette semaine. En effet, cette dernière semaine de Juillet s’avère prometteuse en matière de sorties. Car ce ne sont pas seulement deux titres qui ont trouvé grâce à mes yeux, mais bien cinq ou six. Je vous en présenterai en détail seulement deux, mais sachez que je vous conseille la lecture de bien davantage.

Quelques conseils de lecture

Pour commencer, si vous êtes fans des X-Men, ne ratez pas le retour du X-Men Grand Design de Piskor. L’auteur/dessinateur s’attaque cette fois à l’œuvre de Claremont et Byrne, et en un numéro ce sont plusieurs années des X-Men qui sont résumées. Sans oublier Mr&Ms X #1, qui fait partie de mes lectures conseillées.

Ce sont les gros événements qui vous intéressent davantage ? Pas de problème, j’en ai deux sous la main pour vous : Infinity Wars Prime (le prélude à l’événement 2018 de Marvel, Infinity Wars, lui-même précédé par Infinity Countdown). Duggan et Deodato (dont les dessins sont de plus en plus sombres) dès ce prélude déploient l’artillerie lourde par le truchement du nouveau personnage mystérieux, Requiem. Mais également Doomsday Clock #6 (dont je parlerai plus en détail).

Vous avez envie de nouvelles séries à lire ? Foncez vers Justice League Dark et Action Comics. Si le premier s’intéresse au sort de la magie dans l’univers DC suite à la brèche du mur dans Dark Nights Metal (avec un petit air de déjà-vu de Doctor Strange par Aaron ?), le second se voit comme une lecture parallèle à Superman. Aucune surprise à ce niveau-là, vu que Bendis s’occupe des deux séries. Peut-être aurons-nous droit à une reprise de ce qu’il a fait avec les séries All New X-Men et Uncanny X-Men, entre 2012 et 2015 ?

Mr&Ms X #1 - Kelly Thompson et Oscar Bazaldua

Passons maintenant aux choses sérieuses, et commençons par Mr&Ms X #1. Sans être une lecture épique, qui révolutionne le genre, la série de Kelly Thompson et d’Oscar Bazaldua commence par un numéro de mise en situation. La première moitié est un rappel des événements de X-Men Gold #30 (et on apprend comment Rogue a pu embrasser Gambit sans absorber ses pouvoirs et ses souvenirs), et c’est dans la seconde partie de l’épisode que leurs aventures commencent enfin. La préparation de la cérémonie, invisible dans X-Men Gold #30, permet de mieux faire passer la pilule. Le mariage « volé » n’en est plus un, et on peut enfin se réjouir de la spontanéité de Gambit. L’histoire de cette première partie, très romantique, est bien servie par les dessins de Bazaldua, tout en douceur. Si on peut identifier des similitudes avec le style de Greg Land, on est soulagé de constater une certaine fraîcheur dans son trait qui n’a rien à voir avec l’automatisme de Land.

Doomsday Clock #6 - Geoff Johns et Gary Frank

Chose promise, chose due. Doomsday Clock #6, enfin. La maxi-série de Johns et Frank, maintes fois retardée, est de retour. Pour une fois, les deux covers sont raccord avec les événements racontés dans ce numéro. Entre plongée dans le passé et événements futurs, Johns nous raconte deux histoires dont la lecture parallèle permet de comprendre les motivations des deux nouveaux personnages que sont Mime et Marionnette.

Bride or Burglar - Tom King, Joëlle Jones, Mikel Janin

Finissons avec mon coup de cœur ultime de la semaine, la sortie en TPB de Batman vol6, Bride or Burglar, dont la cover est la reprise de Batman #44 par Joëlle Jones. Les deux histoires (Superfriends et Everyone loves Ivy) font monter la tension en vue du mariage annoncé dans Batman #50 (dont on connaît à présent l’issue). L’amour de Bat pour Cat seul l’empêche de commettre la plus grosse erreur de sa vie et de coucher avec sa coéquipière Wonder Woman. L’amour est également le remède trouvé par Bruce pour sauver le monde de l’emprise d’Ivy … et sauver la malheureuse par la même occasion. Accompagné de deux one-shots, ce volume a tout pour transformer la relation décennal Bat-Cat en mariage heureux, et faire enfin de Batman un homme comblé.

Mathieu Guitonneau

Libraire spécialisé

EN RELATION AVEC VOTRE ARTICLE

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER


Bon anniversaire, Brian Michael Bendis

Coups de cœur du libraire

Coups de cœur des libraires