Coups de coeur des libraires

Coups de cœur de Mathieu

Si mon premier coups de cœur a été immédiat, Jean Grey oblige, pour X-Men Red Annual, j’ai longuement hésité pour l’autre … avant de me dire que je pouvais très bien vous les présenter tous les deux succinctement, sans nécessairement faire de choix. C’est pourquoi en plus d’une série Marvel, vous aurez droit à deux titres DC : Doomsday Clock et le premier prélude au mariage du siècle (désolé Kitty et Peter, mais vous ne pourrez jamais détrôner Bruce et Selina).

X-Men Red Annual, Tom Taylor et Pascal Alixe - par Mathieu

X-Men Red Annual, tout ce qu’on voulait, et même plus (mais sans le savoir). Un Annual, déjà ? Alors que la série a à peine un an ? Et bien oui, mais voyez-le plutôt comme un #0. Un épisode sans lequel le reste de la série nous paraîtrait trop rapide. Si l’on sait qu’il y a eu un petit espace temporel entre la fin de Phoenix : Resurrection et le début de X-Men Red, Tom Taylor nous raconte ici, avec son talent habituel, ce qu’a vécu Jean Grey depuis son retour et ce qui l’a poussée à mettre son plan en marche.

Faisant preuve de beaucoup d’émotions – comment ne pas sentir la tristesse de Jean, son chagrin, à la lecture de certaines pages – mais aussi d’humour, l’écriture de Tom Taylor nous re-présente la Jean Grey que l’on regrettait tous, bien éloignée de l’adolescente irresponsable qui peuple les pages des comics X-Men depuis 2012.

En véritable souveraine de la nation mutante – prend ça Emma Frost – elle vient enterrer la hache de guerre avec ses ennemis, et loin de provoquer des ruptures, elle préfère le dialogue à la violence. Héritière, plutôt continuatrice, de l’oeuvre de son défunt époux Scott Summers, Jean Grey s’apprête à changer le regard que le monde porte sur les mutants.

Batman : Prelude to a Wedding #1, Tim Seeley et Brad Walker - par Mathieu

Si DC Nation #0, magnifiquement dessiné par Clay Mann pour la partie qui nous intéresse, constituait le Prélude aux préludes – le Joker, terrifiant sous les crayons de Mann, cherchant à s’inviter au mariage de Bat et Cat – ce premier prélude officiel met face à face Damian et Ra’s al Ghul. Mais plus qu’une vulgaire confrontation entre le fils de Batman et son grand-père, ce one-shot de Tim Seeley met surtout en avant la relation Damian-Selina. Car si à l’annonce des fiançailles, le jeune Robin avait l’air désappointé – et c’est le moins qu’on puisse dire – accusant la dernière recrue, Duke Thomas, d’être la cause de cette demande en mariage, on en était resté là. Les interactions entre les différents membres de la Bat-family et Catwoman semblaient être passées à la trappe. Mais c’est peut-être le rôle de ces one-shot que de nous offrir de tels moments.

C’est donc un épisode riche en références – Batman #666 de Morrison et Kubert – en humour et surtout en émotions ; un épisode à côté duquel vous ne pouvez pas passer.

Doomsday Clock #5, Geoff Johns et Gary Frank - par Mathieu

Enfin !! Enfin la suite de la maxi-série de Johns et Frank est arrivée. Après de nombreux retards, un épisode #4 en demi-teinte, on peut dire que le duo rattrape son coup. Enfin, les personnages de Watchmen et ceux de l’univers DC entrent en contact – et pas seulement pour manger des pancakes. Ce deuxième tiers s’annonce beaucoup plus chargé, après un premier tiers un peu lent à démarrer. Mais que de détails à expliciter, tant de retours pour lesquels se réjouir … dont je ne peux pas vous parler sans vous spoiler. La seule chose qui me reste donc à écrire est un conseil, le même que pour les deux comics précédents : venez vite le lire !!

Coups de cœur d'Aurélien

Pour cette dernière semaine de mai, je me contenterai, sans m’étendre , de vous conseiller trois titres : Barrier #5, qui marque la fin du kidnapping spatiale, le deuxième numéro de Survival Fetish, qui dévoile de nouveaux détails sur le monde claustrophobe et dangereux de Patrick Kindlon et Antonio Fuso. Et enfin Sword of Ages #4 où la guerre fait rage au milieux de la citadelle.

Survival Fetish #2, Patrick Kindlon et Antonio Fuso - par Aurélien

Survival Fetish continue de m’étonner et de me déranger. Encore une fois le dessin de Fuso m’a pausé problème au premier coup d’oeil, mais après une relecture et une petite analyse je me suis mis à courir entre les balles des snipers. Dessin violent, au bord tranchant, qui menace les personnages de cette ville meurtrière tout autant que le scénario de Kindlon.

Et voilà je me suis replongé dans la lecture des news et je dois avouer que le temps me fait défaut pour rajouter des lignes tranchantes à ces recommandations.

 

Mathieu Guitonneau et Aurélien Banabéra

Libraires spécialisés comics

Album Comics

EN RELATION AVEC VOTRE ARTICLE

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER


Coups de cœur des libraires

WHO'S PAT MILLS? CONVERSATION WITH A PUNK!

WHEN IN PARIS, EMTRETIEN EVEC TIM SALE